Un projet de loi prévoit une forte limitation des indemnisations de chômage partiel à compter du 1er juin 2020.

En clair seul certains secteurs d’activité ( l’hôtellerie, restauration, etc.. ) pourraient continuer à bénéficier des indemnisations majorées.

Pour la majorité des entreprises, l’indemnisation reviendrait aux dispositif de droit commun qui est fortement pénalisant pour les entreprises. Indemnisation ramenée de 70% à 60% conformément au dispositions d’ordre générales.

Attention : L’employeur se doit de solliciter la médecine du travail afin que cette dernière puisse délivrer le cas échéant un certificat médical d’isolement. Cette démarche concerne les salariés considérés comme personne vulnérable. Au titre du mois de mai ils seront placés en activité partielle. Pour le mois de juin les dispositions sont encore à préciser.